Emissions.ca - La planque à souvenirs


Emissions.ca est un lieu de partage et de mémoire pour la télévision francophone. Une banque de données unique, alimentée par les internautes, pour se souvenir et rendre hommage à la télévision et ses artisans. De 1950 à aujourd'hui.

Contribuer à la communauté

Je m’inscris


Accueil » Artisans » Ernest Guimond

Ernest Guimond

Biographie [Ajouter une biographie]

  • Biographie par Alexandre Carle 1 0 [Modifier]

    Né dans la région de Sorel en 1897, Ernest Guimond est engagé au Théâtre Canadien en 1915 puis au théâtre Family avec le comédien Fred Barry, J.R. Tremblay, Damase Dubuisson où les mélodrames présentés ont un franc succès auprès du public. Au début des années 20, il travaille avec Albert Duquesne et Fred Barry au théâtre Chanteclerc où l'on joue principalement des pièces de répertoire. Il écrira pour cette scène son premier mélodrame, Le Martyre d'une mère en 1922 qui sera repris à la radio en 1935 sous le titre de Mère, qu'as-tu fait ?. Il sera, jusqu'en 1926, de la folie du Théâtre National avec Paul Cazeneuve avant de rencontrer Sacha Guitry à Montréal qui l'encourage à poursuivre sa carrière de dramaturge et de comédien. Guimond écrira alors des pièces qui seront présentées un peu partout à Montréal aussi bien qu'à travers le Québec. L'une de ses plus grandes réussites sera Le Secret de la carmélite qui sera présentée plus de deux cent cinquante fois. Il devient scripteur pour la station radio de CHLP en 1933 où il écrira des dramatiques par épisodes, des radio-théâtres ou des sketches jusque vers 1946, et cela sous le pseudonyme de Jean Bart. Il publie aussi aux Éditions Edouard Garand L'homme aux yeux éteints et L'oeil qui accuse. Entre-temps, il joue pour l'équipe de Pierre Dagenais puis au théâtre de l'Égrégore et poursuivra, dès 1942, sa carrière à CHLP et à CKAC comme comédien jusqu'à la venue de la télévision. Il jouera l'oncle Zéphyr dans Le Survenant, dans Au chenal du moine et dans Marie-Didace de Germaine Guèvremont et sera de la distribution de plusieurs quatuors de Robert Choquette. Entre 1968 et 1976, à télévision, à la radio comme au cinéma, il tiendra surtout des rôles secondaires. On le remarquera néanmoins dans le rôle du bedeau pour le film Le curé de village (1949) qui demeure son plus intéressant rôle pour le grand écran. Au cours de sa longue carrière, il a écrit une trentaine de pièces dramatiques qui ont été détruites lors d'un feu qui a ravagé en 1973 son appartement. Peu de textes semblent avoir survécu au désastre. Il meurt le 22 juin 1977 à l'âge de 80 ans.

Curriculum Vitae

Interprétation [Modifier]

Vous voyez des erreurs ou des incohérences dans cette fiche?
Signalez-le
et si il y a lieu, il nous fera un plaisir de la corriger.

Partager sur :

Accueil » Artisans » Ernest Guimond

Fermer

Vous devez être connecté pour proposer des modifications.

Vous n’êtes pas encore contributeur? Cliquez ici pour vous rendre au formulaire d’inscription.

Oublié votre mot de passe?

Entrez l’adresse courriel avec laquelle vous êtes enregistrés sur le site, et nous vous ferons parvenir votre mot de passe par courriel :

Votre mot de passe vous a été envoyé par courriel.

Votre mot de passe n’a pu être envoyé à cause des erreurs suivantes :