Emissions.ca - La planque à souvenirs


Emissions.ca est un lieu de partage et de mémoire pour la télévision francophone. Une banque de données unique, alimentée par les internautes, pour se souvenir et rendre hommage à la télévision et ses artisans. De 1950 à aujourd'hui.

Contribuer à la communauté

Je m’inscris


Accueil » Artisans » Claude-Henri Grignon

Claude-Henri Grignon

Biographie [Ajouter une biographie]

  • Biographie par Alexandre Carle 21 13 [Modifier]

    Romancier et auteur québécois qui participe tout d'abord aux soirées de l'École littéraire de Montréal dont il devient membre le 24 novembre 1920. Il y présente « Les Vivants et les autres », un texte polémique qui sera publié en 1922 et, en 1925, il collabore à une soirée où il fait la lecture d'un article de quarante pages sur Léon Bloy à qui il voue une grande admiration.

    Il débute sa carrière de journaliste dans L'Avenir du Nord en 1916. Il passe ensuite à La Minerve d'Arthur Sauvé en 1920, puis successivement au Nationaliste et au Matin. Il collabore aux journaux Le Canada au début des années 1930, puis à l'Ordre (1934) et à La Renaissance (1935). Il écrit aussi dans La Nation de Québec, Le Petit Journal, La Revue Moderne, La Revue Populaire et, 1941, dans Le Bulletin des agriculteurs où il signe une série de chroniques sous le titre du Vieux bougonneux. Il collabore au journal En Avant de 1937 à 1939 comme directeur de la page littéraire. Pamphlétaire, il est l'unique rédacteur des Pamphlets de Valdombre qu'il publie pendant six ans, de 1936 à 1942 et qui lui valurent une solide réputation de polémiste. En 1967 et 1968, il écrit dans le Journal des Pays d'en haut des éditoriaux et des chroniques intitulés Le Calepin d'un curieux et Quand j'étais dictateur.

    Entre temps, il publie aussi des romans, « Le Secret de Lindbergh » (1928) et « Un homme et son péché » (1934), et un essai, « Précisions sur Un homme et son péché » (1936). Des oeuvres « Le Déserteur » et « Un homme et son péché », il tire l'essentiel de sa production radiophonique. En 1938, il adapte « Le Déserteur » avec la collaboration de Germaine Guèvremont, inaugurant la série des « Belles histoires des pays d'en haut ». L'année suivante (1939), il adapte et transforme son roman « Un homme et son péché » qui porte un sous-titre Un autre des belles histoires des Pays d'en haut.

    Cette série ne verra pas d'autres oeuvres, le radio roman ayant acquis un succès sans précédent au cours des premières années. Ainsi de 1939 à 1962, « Un homme et son péché » est diffusé à CBF, puis il est adapté pour la télévision où il prend en 1956, l'affiche à CBFT sous les titre « Les Belles Histoires ». Sa durée jusqu'en 1970 jusqu'en 1970 - quatorze ans - suivie des reprises en 1972-1973 et 1977-78 en aura fait une oeuvre des plus connues au Québec dans tous les milieux.

    Vers 1940, il retourne à sa ville natale de Ste-Adèle où il est élu maire de son village en 1941. Il est élu membre de la Société royale du Canada en 1962, puis Officier de l'Ordre du Canada en 1967. Il meurt à Sainte-Adèle, après quelques années de maladie en 1976.

Curriculum Vitae

Vous voyez des erreurs ou des incohérences dans cette fiche?
Signalez-le
et si il y a lieu, il nous fera un plaisir de la corriger.

Partager sur :

Accueil » Artisans » Claude-Henri Grignon

Fermer

Vous devez être connecté pour proposer des modifications.

Vous n’êtes pas encore contributeur? Cliquez ici pour vous rendre au formulaire d’inscription.

Oublié votre mot de passe?

Entrez l’adresse courriel avec laquelle vous êtes enregistrés sur le site, et nous vous ferons parvenir votre mot de passe par courriel :

Votre mot de passe vous a été envoyé par courriel.

Votre mot de passe n’a pu être envoyé à cause des erreurs suivantes :